shopping-bag 0
Items : 0
Subtotal : 0,00
View Cart Check Out

Actualités

N2 (J2): L’Etoile FC efficace à Marignane (2-1)

Sur une pelouse qui lui sourit, l’Etoile FC Fréjus Saint-Raphaël a signé son premier succès de la saison à Marignane-Gignac (2-1) grâce à deux penalties de Sébastien Da Silva et Karim Tlili et à une belle générosité collective. S’il reste encore du travail, l’Etoile boucle ses deux déplacements estivaux par un nul et une victoire. Les clignotants sont au vert.

Après son match nul (1-1) en ouverture du championnat à Chasselay, le club est-varois a réalisé une excellente opération, non seulement en ouvrant son compteur victoire, mais surtout en s’imposant à Marignane-Gignac, qui évoluait la saison écoulée à l’étage supérieur. Si ce déplacement dans les Bouches-du-Rhône s’avérait moins loin pour les hommes de Michel Troin, il n’en était pas moins important et en même temps délicat à négocier. Il est toujours difficile en effet de savoir comment un club relégué va vivre le début de campagne suivante. Ça peut être tout bon comme cela peut s’avérer parfois très mauvais. Et c’est ce qui se passe pour l’ancien club de Mohamed Ouchmid (2014-2015), déjà battu à Hyères (0-1) il y a une semaine et qui ne vas décidément pas aimer les clubs varois après son revers à domicile devant les Étoilistes (1-2).

Pourtant, tout n’avait pas commencé de la meilleure des manières puisque Raphaël Delvigne dut quitter le terrain après cinq minutes de jeu. Michel Troin devait déjà revoir son plan de jeu et lancer Ouchmid qui venait suppléer Amir Adhadhi au cœur du jeu, ce dernier redescendant en position de latéral droit. Pour le reste, l’entraîneur est-varois avait décidé de ne pas subir en terre marignanaise, positionnant un 4-3-3 ambitieux (qui le deviendra encore plus de par les penchants offensifs d’Ouchmid), avec Delvigne et Russo sur les côtés de la défense, Marignale et Mouillon s’occupant de l’axe central.
Plus de surprises au milieu du terrain – mais Michel Troin nous avait glissé en souriant avant les trois coups du championnat, « vous verrez, si je respecte ma philosophie, vous ne verrez jamais deux fois desuite le même 11 titulaire » –, pas de Bourigeaud ni Mourabit (aux soins dans la semaine) mais le seul Adhadhi au côté de Gbohou et Buisson et, cette fois, une attaque à trois têtes avec Tlili et Da Silva et, surtout, la première titularisation de la recrue, ex-Audonien et Parisien, Tiéoro Keita. En revanche, ni Orinel ni Faubert, eux aussi en convalescence et aux soins durant la semaine, ne figuraient dans le groupe.

Si le match s’avérait relativement équilibré, il allait basculer une première fois sur un penalty obtenu grâce au pressing d’Adhadhi dans la surface adverse qui contraignait Bamba à commettre une faute sur Karim Tlili. Sébastien Da Silva transformait inscrivant son second but de la saison. Le score demeurait inchangé après la reprise, malgré un beau tir de Gbohou, consécutif à un bon travail de Keita, mais claqué en corner par le portier local (57e). Quelques minutes plus tard, l’EFC FSR allait faire un break décisif, à la faveur d’un nouveau coup de pied de réparation accordé par l’arbitre. Cette fois, Karim Tlili, à l’origine du penalty encore une fois, se chargea de catapulter le ballon au fond des filets provençaux. Et 2-0 pour l’Étoile à un peu moins d’une demi-heure de la fin du match (64e).

Même si, comme il fallait s’y attendre, les Marignanais allaient appuyer sur l’accélérateur pour tenter de combler leur retard. Et, sur un de leurs temps forts, ils y parvinrent à un quart d’heure tout rond du terme sur une frappe  de Llovet qui trompait Manero (1-2, 75e) !

Malgré de chaudes alertes, les partenaires du capitaine Karim Tlili conservaient le gain du match, et scellaient surtout leur premier succès de la saison. Voilà en tout cas qui vient marquer un début de championnat avec 4 points glanés sur 6, et une belle position d’attente (5e place, à égalité avec quatre autres équipes, Louhans-Cuiseaux, Endoume, Annecy et Hyères) avant (enfin) de revenir évoluer devant son public de Louis-Hon samedi face à Martigues (18 heures).

CR: Ville de Fréjus