Un club pour tous !! Tous pour notre club !!
shopping-bag 0
Items : 0
Subtotal : 0,00
View Cart Check Out

Actualités

L’Etoile a transpiré

Un but de Mamadou Sidy Niang dans le temps additionnel a permis aux Etoilistes d’égaliser (1-1) sur la pelouse surchauffée du stade Pierre de Coubertin à Cannes (N3). Prochain test samedi prochain à Beaucaire (19h).

La 3e rencontre de préparation estivale des Etoilistes a une nouvelle fois permis à Jean-Guy Wallemme et à son staff de jauger leur effectif au coeur d’un été brûlant. Si le résultat de ces matchs restent secondaires – la reprise officielle en N2 est fixée au 22 août à Lyon –, l’égalisation obtenue dans les dernières secondes de jeu par l’attaquant sénégalais, Mamadou Sidy Niang, au milieu d’une forêt de jambes aura fait montre d’une belle « pugnacité de l’ensemble du groupe qui n’a rien lâché », dira le coach, qui est également revenu sur les occasions non concrétisées par Sacko, Orinel, Bekhechi puis Ouchmid et Niang en seconde période. « Les gars ont beaucoup mieux terminé la première période. Et ça aussi été le cas en fin de match puisque nous sommes allés arracher cette égalisation. Nous aurions pu faire mieux car nous avons eu des occasions franches mais leurs gardiens ont fait du boulot, mais on leur a plus donné le ballon pour briller que réellement chercher à marquer le but »

Pour autant, les Étoilistes, sans Mouillon (épaule), Nadifi (reprise), Chefson (cuisse), Boukoftane – de retour dans son ancien club – mais avec Gianni Talerico, qui a goûté à ses premières minutes avec le groupe de N2  sous l’œil du président Alexandre Barbero, continuent leur préparation minutieuse en prévision de la reprise du championnat de N2 sans prendre le moindre risque concernant les tiraillements musculaires (Delvigne et Keita ont quitté le terrain par précaution en première période). Pour la première fois, plusieurs joueurs ont presque atteint l’heure de jeu sous un mercure étouffant et sur une pelouse très sèche. Lassana Diakhaby a lui  disputé l’intégralité de la rencontre dans l’axe gauche puis au poste de latétal.

Après ne s’être inclinée que sur un penalty durant les arrêts de jeu devant Toulon mercredi dernier, l’AS Cannes de l’ancien entraîneur étoiliste, Jean-Noël Cabezas, a montré qu’elle avait du jus avec un jeune effectif  lui permettant d’anticiper un bon championnat en National 3. Ses joueurs ont aussi montré qu’ils savaient jouer le contre à la perfection, profitant d’une transversale de Théo Bénard, interceptée puis rapidement convertie en balle d’attaque, avec une ultime passe dans le dos de Diakhaby pour l’Ascéiste Paul Grandemange qui, d’un tir croisé (79′), trompait Vicenzo Bezzina entré peu après la pause pour suppléer Moyadh Ousseni. J’ai demandé à Théo de tenter une transversale parce que c’est là-bas que je voyais le jeu. Et parce que je sais que lui peut le faire. Après, la transversale est interceptée et on se prend le but en contre. Mais peu importe, nous sommes en préparation» a expliqué Jean-Guy Wallemme.

Effectivement, l’Etoile FC est en pleine phase de réglages, les joueurs doivent également assimiler les efforts de la préparation foncière. Il reste encore un mois pour monter en puissance. Prochain match de préparation à Beaucaire (N3) samedi prochain à 19 h

FICHE TECHNIQUE
A Cannes (Stade Pierre de Coubertin): AS Cannes (N3) et Étoile FC font match 1-1 (0-0). Temps ensoleillé. 150 spectateurs environ
But pour Cannes : Grandemange (79′)
But pour l’Étoile FC : Niang (90’+1)
ETOILE FC (1re période) : 30 Ousseni – 26 Delvigne (cap., puis 21 De Souza 31′), 19 Dumas, 22 Diakhaby, 17 Keita (puis 5 Russo 40′) – 6 Konté, 18 Dieye, 24 Sacko – 8 Orinel (32′ cap.) 10 Bekhechi, 9 Oualembo.

ETOILE FC (2e période) : 30 Ousseni (16 Bezzina 58′) – 21 De Souza, 19 Dumas (4 Marignale 58′), 5 Russo, 22 Diakhaby – 6 Konté (33 Talerico 71′), 8 Orinel (12 Bénard 58′), 24 Sakho (29 Bourigeaud 58′) – 18 Dieye (25 Jamrozik 58′) – 10 Bekhechi (11 Niang 58′), 9 Oualembo (7 Ouchmid, 51′).
Non utilisé : Mayel (g)