shopping-bag 0
Items : 0
Subtotal : 0,00
View Cart Check Out

Actualités

Dunkerque-Etoile : le bon moment ?

Lu dans le journal « L’Equipe » mercredi. « Nous n’avons pas trouvé la solution ». « On n’a pas répondu présent ». « On a eu les occasions mais on n’a pas été capable de conclure ». Bon, allez, on arrête là. Vous savez quoi ? Le foot est un éternel recommencement. Ces déclarations, qui émanent d’entraîneurs de Ligue 2, on pourrait les transposer en National. En CFA. En DH. En PH. Après tout, c’est le même sport. Les mêmes problématiques.
Ces déclarations, l’Etoile FCFSR, qui reste sur trois matches nuls et une défaite, pourrait également les faire siennes, surtout après la défaite face à Belfort (0-1).
Ainsi va le foot… Onze bonshommes peuvent se sortir les tripes le vendredi à Strasbourg, au point de réaliser un match référence sur lequel s’appuyer, et passer au travers le vendredi suivant, inexplicablement.
Face à Belfort, l’équipe a manqué un rendez-vous important, mais n’a pas manqué d’envie, dixit le coach Jean-Marc Pilorget ; elle n’est simplement pas parvenue à trouver la faille dans une défense regroupée après l’expulsion d’un joueur adverse juste après l’ouverture du score.
C’est vrai qu’elle n’a pas non plus mis les ingrédients nécessaires pour y parvenir, jouant souvent sur le même rythme, tombant dans une forme de facilité qui a donné l’impression que chacun jouait sa partition. « Le football est un sport collectif » s’était d’ailleurs empressé de rappeler Stéphane Marignale après coup.
Bon, y’a pas le feu au lac, comme dirait l’autre, mais y’a besoin de points : désormais dans le ventre mou du classement (9e, à 2 points du premier accessit et à 2 points du premier relégable !), l’Etoile, qui a perdu face aux deux premiers du classement (Consolat et Belfort), a aussi perdu du terrain depuis son début de saison qui l’avait vu remporter deux de ses trois premiers matches.
A elle de prouver ce vendredi, à Dunkerque, que Belfort était un non-match, à vite oublier, même s’il ne faut pas tout jeter : Grégory Gendrey a eu la première occasion (arrêt de Véron) et a frappé le poteau en deuxième période.
S’il n’y pas le feu au lac dans le Var, il n’en va pas de même dans le Nord : l’USLD, leader en début de saison après un départ prometteur, vient d’enchaîner trois défaites de rang, ce qui ne lui était plus arrivé depuis quatre saisons. Les coéquipiers de l’ancien niçois Malik Tchokounté vont mal, à tel point que le coach, Fabien Mercadal, et le président, Jean-Pierre Scouarnec, ont effectué une grosse mise au point sur le site officiel du club.
Bien que sonnés, les Varois tenteront évidemment de renouer avec le succès – ce qui ne leur est plus arrivé depuis 4 matches – et de décrocher leur premier succès à l’extérieur après les deux nuls d’Avranches et de Strasbourg. Face à une équipe en plein doute, c’est peut-être le bon moment.
Pour ce match, Jean-Marc Pilorget est toujours privé de l’avant-centre Samir Benméziane (2 buts cette saison), touché aux adducteurs deux jours avant la réception de Belfort. Autre absent sur blessure, Raphaël Delvigne (entorse à la cheville), qui devrait reprendre dans un peu plus de quinze jours.
De retour dans le groupe contre Belfort, Amine Linganzi n’a cette fois pas été convoqué pour Dunkerque, ni Thomas Lenzini, ni Damien Moulin.
Jordan Astier, Ange Digbeu et Baptiste Anziani, eux, sont de retour. Le troisième nommé a purgé cinq matches de suspension après un carton rouge à Consolat (2e journée) : l’ancien joueur de Sedan doit avoir des fourmis dans les jambes. On espère que l’équipe entière aussi…
Partie ce matin à 11h de l’aéroport de Nice, la délégation varoise est arrivée à Bruxelles à midi et demi avant de rallier Dunkerque en bus (1h45 de trajet). Puis elle s’est entraînée sur la pelouse de l’US Cappelle, club de la banlieue dunkerquoise, où l’accueil a été très apprécié !
Le groupe des 16 : Deneuve, Robinet, M’Tir, Digbeu, Benmelouka, Dumas, Outrebon, Marignale, Paul, Anziani, Hennion, Orinel, Pedro-Henrique, Reynaud, Astier, Gendrey.
Journée 8 : USL Dunkerque (13e, 8pts) – Etoile FC FSR (9e, 9pts), à 20h, au stade Tribut.